Top 10 des pires sneakers de l'histoire de la NBA !

top 10 des pires sneakers en NBA

Si la NBA c’est avant tout du beau jeu et des actions de folies, les joueurs en profitent également pour nous émerveiller avec leurs chaussures de basketball et coloris « Player Exclusive » qui ont le don de nous rendre particulièrement jaloux, à l’image de Kyrie Irving. Mais si certaines paires pourraient avoir droit à une place dans un musée, d’autres en revanche nous ont laissé perplexes, avec des designs que l’on pourrait caractériser de « What The Fuck ?! ».

Si nous avons l’habitude de vous proposer des Top 10 des plus belles paires portées en NBA, aujourd’hui on vous propose de revoir quelques-unes des pires baskets ayant foulé un jour un parquet de la ligue américaine.

Adidas - Kobe 2

Signé par adidas avant ses débuts en NBA, Kobe aura eu droit à plusieurs signatures dont la Kobe 2, s’inspirant d’une Audi TT. Si les courbes peuvent effectivement faire penser au bolide allemand, on pourrait aussi penser que les designers de la firme se sont inspirés du fauteuil roulant du professeur Xavier dans la série animée X-Men. Une paire qui laissa le Black Mamba dubitatif et qui influença sûrement son départ en 2002, et on peut le comprendre.

adidas Kobe 2

adidas kobe 2

Nike - Flightposite III

Rebaptisée « Forgottenposite », cette chaussure de basketball est sortie début des années 2000 et était destinée à l’origine au joueur des Timberwolves Kevin Garnett, avant qu’il ne décide de quitter la marque au Swoosh. Une paire très certainement trop avant-gardiste et dans le turfu, avec ses « Bug Eyes » sur les côtés et ses lanières au niveau du cou-de-pied.

Nike Flightposite III

Nike Flightposite III

Reebok - Preachers

Portée par le Shaq, on peut se demander encore aujourd’hui, qu’est ce qui s’est passé dans la tête des designers. Une paire qui accompagna le pivot du Magic jusqu’aux jeux olympiques avec la Dream Team de 1996, comprenant une semelle intermédiaire remontant bien haut au niveau du talon, et un amorti Hexalite visible à certains endroits. Un résultat massif et étrange mais qui n’aura pas empêché le Shaq de remporter l’or !

Reebok - Preachers

Reebok - Preachers

Adidas - T-Mac 4

La chaussure de chantier par excellence de par son poids, la adidas T-Mac 4 proposait un système de serrage semblable à des boots de ski. Une trappe située à l’arrière de la chaussure permettait à l’aide d’une molette de la serrer.

 

Adidas - T-Mac 4

Dada - Sprewell Spinner

Voilà ce qui se passe lorsqu’on est un peu trop fan de Xzibit et de Pimp My Ride ! La paire de Latrell Sprewell proposait une imitation de jante spinner au niveau de la malléole. Une chaussure de basketball surfant sur le retour en force de la culture Hip-Hop en NBA.

Dada - Sprewell Spinner

Nautica - Glen Rice

MVP du All-Star Game de 1997, Glen Rice aura eu droit à sa signature auprès de l’équipementier Nautica. Une société spécialisée dans la commercialisation de vêtements nautiques et qui n’avait jamais réalisé de sneakers. Une idée qui aurait mieux fait de rester au statut de projet quand on voit le résultat.

Nautica - Glen Rice

Converse - ERX 350

Objectif Lune ! En 1989 Converse sortait la ERX-350, une paire qui ressemblait davantage à une botte pour aller explorer l’univers que pour jouer au Basketball. C’est pourtant ce qu’a fait Magic Johnson et notamment contre les Kings le 20 Avril 89 réalisant un triple double pour l’occasion.

Converse - ERX 350

Converse - ERX 350

Dada - CDubbz

L’équipementier Dada nous aura gratifié de quelques paires plutôt osées, se positionnant comme le grand favori pour la palme du mauvais goût. Pour la signature de Chris Webber, la CBubbz, la mode était à la surcharge de chrome avec des coutures grossières. Le tout pour un design dépourvu de finesse, ressemblant à un emballage de chewing-gum.

Dada - CDubbz

Starbury

Parti d’une très bonne idée en voulant proposer une chaussure de basketball accessible pour un petit peu moins de 15$ et avec des performances qui se voulaient aussi hautes que les autres signatures du marché, le design de la Starbury n’était cependant pas au rendez-vous faisant d’elle l’une des pires de l’histoire.

Starbury

Under Armour - Charge BB

Encore maintenant l’inspiration de cette basket reste un mystère. Un mix entre une chaussure de boxe, des boots de snow ou celles des Power Rangers peut être ?! Une tige ultra haute accompagnée de coloris bariolés bien voyants qui s’impriment dans la rétine !

Under Armour Charge BB

Under Armour Charge BB

Bonus : Nike - KD VIII Elite Boots

Mention spéciale pour Kevin Durant avec sa Nike KD VIII Elite PE. Une paire présentant une conception en chaussette, remontant en dessous des genoux dans un orange bien voyant. Un oubli très certainement de sa part, confondant ses sneakers avec ses chaussures de pêche !

Nike KD VIII Elite Boosts

Voilà pour notre Top 10 des pires sneakers en NBA, il ne vous reste plus qu’à choisir celle qui remporte selon vous le trophée. Et en attendant, vous pouvez retrouvez toutes nos (belles) chaussures de basketball sur Basket4Ballers !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
  • Only images hosted on this site may be used in <img> tags.