Penny Hardaway, l'étoile filante et sa marionnette superstar

nike-air-penny-2-retro-college-blue

La carrière de Penny Hardaway laissera toujours d'immenses regrets à ceux qui suivaient la NBA dans les années 90. Joueur d'une élégance folle, meneur complet, le numéro 1 a offert quelques superbes saisons au Magic. 

Ses quatre premières années sont marquées par trois sélections au All-Star Game, deux All-NBA First Team et un titre olympique. Il éclabousse alors les Top 10 de toute sa classe.

Pendant cette période, Nike exploite l'image du joueur à merveille, en y voyant probablement une pépite pour l'après-Jordan. 

Hardaway obtient rapidement sa première chaussure signature. En 1996, c'est la Penny 2 qui est lancée. Un modèle qui fait son retour ce lundi dans le coloris College Blue

Le joueur est alors au sommet de sa gloire. Le Magic a atteint les Finals en 1995. L'année suivante, il retrouve Michael Jordan en finale à l'Est. C'est une défaite, mais Hardaway est bien une star. 

Lil Penny superstar

Dans les années 90, Nike savait déjà y faire avec le marketing. Pour promouvoir les modèles d'Hardaway, la marque a une idée géniale. Elle crée Lil Penny, une marionnette doublée par l'humoriste Chris Rock. 

C'est un carton total. Les publicités sont toutes plus réussies les unes que les autres. Lil Penny devient un phénomène à part entière. Lors de la finale de conférence contre les Bulls, c'est lui que NBC utilise pour lancer le générique.

Le personnage se retrouve même derrière un piano dans un clip de Dr Dre !

Lil Penny pour faire le sale boulot

Une marionnette pour le représenter ? Hardaway adore !

"J'ai tout de suite adoré. Je n'allais pas faire de trash-talk, et c'est bien d'avoir quelqu'un pour le faire à votre place", explique-t-il à GQ. 

Pas question d'ailleurs pour le joueur de tirer la couverture à lui. 

"J'étais un des meilleurs joueurs de la NBA, mais ces publicités m'ont fait passer sur les télévisions grand public. Des gens qui ne regardaient pas le basket étaient quand même fans de Lil Penny."

En 1997, Hardaway se blesse sérieusement au genou. Sa carrière ne s'en remettra jamais vraiment. Sélectionné au All-Star Game cette année-là, il ne connaîtra ensuite plus jamais le match des étoiles. Sa ligne signature s'arrête à la Penny 4, avant de renaître avec deux nouveaux modèles suite à sa retraite. 

Tant pis. Avec le recul, ce sont ces quatre superbes saisons qui restent dans les mémoires. Et Lil Penny. La seule marionnette capable de réunir Michael Jordan, Tiger Woods, Tyra Banks, Michael Johnson, Barry Sanders, George Gervin et Stevie Wonder dans la même maison ! 

Les meilleures publicités de Penny Hardaway et Lil Penny

Commentaires

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
  • Only images hosted on this site may be used in <img> tags.