Kobe Bryant explique pourquoi il n'a pas signé avec Reebok

reebok-question-mid-white-blue-kobe-bryant

Nous en avons déjà parlé, Kobe Bryant a vécu une drôle de saison 2002-03. Sans équipementier, le joueur des Lakers avait joué avec de nombreux modèles de plusieurs marques. À plusieurs reprises, c'est sur la Reebok Question que son choix s'était porté. 

Contre les Sonics, c'est avec cette chaussure qu'il bat le record du nombre de tirs primés réussis au cours d'une rencontre. Il trouve 12 fois la cible de loin !

Dans un long article sur le lien entre Bryant et ses chaussures, Bleacher Report raconte comment le Black Mamba a flirté avec Reebok. Car à l'époque, la marque compte dans le monde de la NBA. Allen Iverson, Steve Francis, Baron Davis et Yao Ming portent ses couleurs. Un rendez-vous est donc organisé entre Bryant et les dirigeants de l'entreprise. 

"Il était très préparé. Il avait une approche très cérébrale sur tout", se souvient Todd Krinsky, le vice-président du marketing de la marque. 

Le prototype d'un éventuel modèle signature est présenté au joueur. Une vidéo met en avant les liens entre les spécificités de la chaussure et ses qualités. Un surnom lui est même attribué : The Assassin.

Sous les yeux d'employés estomaqués, Bryant va même s'entraîner sur un des terrains de Reebok. 

"Nous pensions que nous étions tout proches de le signer, mais je savais qu'il ne fallait pas que je m'emballe. Une fois que vous prenez en compte l'argent et les relations, les choses peuvent vite changer", explique Krinsky.

Et si ?

Finalement, c'est bien chez Nike que Bryant décide de continuer sa carrière. Pas forcément une question d'argent ou de relations, mais surtout l'envie de faire les choses en grand. 

"Dans ma décision, au-delà de l'équipe de création, j'ai vraiment pris en compte l'infrastructure de l'entreprise. L'important était leur capacité à mettre en œuvre un plan marketing et des initiatives commerciales", explique Kobe à Bleacher Report.

"Mais je pariais surtout sur moi-même, sur le fait que je serais capable de construire une réussite avec n'importe qui, donc c'était le facteur décisif lorsque j'ai choisi Nike."

La marque a la virgule a rentabilisé cette signature avec des modèles écoulés à des millions d'exemplaires, et quelques silhouettes qui ont marqué les sneakerheads autant que les joueurs de basket. 

Du côté de Reebok, cette négociation ressemble à un tournant. Rachetée par Adidas en 2005, la marque a quasiment disparu des parquets NBA. L'arrivée de Bryant aurait peut-être changé le cours de l'histoire.

kobe-bryant-reebok-question-lakers-record

Commentaires

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
  • Only images hosted on this site may be used in <img> tags.