Accessoires de compression : simple mode ou réel plus sur le terrain ?

Collant compression basketball

Dans le basket moderne et l’équipement « type » des joueurs et notamment en NBA, les collants et autres accessoires de compression sont devenus choses courantes. Mais est-ce un phénomène de mode où le look compte avant tout, ou est-ce un accessoire bénéfique pour la pratique de notre sport ?

Durant la saison 2005-2006, Dwyane Wade, Jerry Stackhouse et Kobe Bryant, déboulent sur les parquets avec des collants de compression. Ce nouveau phénomène n’a pas mis beaucoup de temps avant d’être banni par la NBA, qui décida d’interdire son utilisation après le All-Star Game. Cependant, la ligue a rapidement fait machine arrière, afin d’éviter une nouvelle polémique suite à celle soulevée par le Dress Code imposé par David Stern et que certains joueurs avaient jugé comme raciste !

Jerry Stackhouse collant compression

Ce débat prit définitivement fin lorsque de nombreux médecins avaient déclaré que ces collants de compression étaient en fait bénéfiques pour la santé des joueurs.

En effet, ces accessoires de compression ont pour vocation de favoriser le retour sanguin, limitant ainsi la fatigue et cette sensation de lourdeur dont vos muscles et articulations peuvent souffrir après vos longues séances d’entrainements et matchs.

Ce système de compression permet également de maintenir vos muscles afin de réduire les mouvements oscillatoires, qui ne sont d’autres que les vibrations parasites émises par les muscles lors de l’effort et qui peuvent engendrer des lésions musculaires comme des élongations, contusions, et traumatismes liés à la fatigue musculaire. Ce maintien a de plus, l’avantage d’offrir une meilleure contraction musculaire, pour des mouvements plus explosifs et donc idéal pour un sport comme le basketball.

Mais comment ça fonctionne (Jamie) ?

En position débout, le sang rencontre plus de difficultés à remonter des jambes vers le cœur. Le système de compression effectue donc une pression sur les veines, facilitant ainsi ce retour (de la même façon que lorsqu’on presse sur un tube pour en faire sortir le contenu plus facilement). Celui-ci facilite donc le renouvellement du sang (appauvri en oxygène) et l’évacuation des déchets présents dans celui-ci (toxines, Co2, etc…). L’hémoglobine a pour but de transporter l’air depuis les poumons jusqu’au reste de l’organisme et notamment vers les muscles. Plus l’effort est intense, et plus votre corps et vos muscles auront besoin d’oxygène. Un bon retour veineux engendrera donc une meilleure oxygénation, facilitera vos efforts et retardera la fatigue de vos muscles.

En plus de ces différentes caractéristiques, les fabricants en profitent pour ajouter des accessoires à leur textile de compression. En effet, certains équipementiers n’hésitent pas à placer des parties en mousse à différents endroits pour protéger vos muscles et articulations en cas de choc.

Stoudemire Nike Pro Combat

Les matériaux sont également au centre des attentions, comme c’est le cas avec la bien connue technologie Dry-fit de chez Nike, permettant d’évacuer plus facilement la transpiration et de vous garder ainsi au sec et dans des conditions optimales pour vos efforts physiques.

Et puisque ça marche pour les jambes il n’y a pas de raison que les bras soient oubliés, d’autant plus que le basket se joue avant tout avec les bras. Popularisés par Allen Iverson, les manchons pour bras sont étudiés pour répondre aux mêmes besoins que les collants.

Allen Iverson manchon compression

Les marques se livrent une véritable bataille pour proposer des accessoires techniques performants mais également attrayants esthétiquement afin d’aider les athlètes à développer leurs compétences tout en pensant à leur style (ça reste important n’est-ce pas ?). Retrouvez tous nos accessoires sur Basket4Ballers !

Warriors collants de compression

James & Anthony collants de compression

Dwyane Wade collant compression

Irving collant compression

Commentaires

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
  • Only images hosted on this site may be used in <img> tags.